Voyager en vélo, c’est…

C’est quoi exactement voyager en vélo? On peut le faire seul, en couple, avec des amis ou en famille. On a décidé de le faire en famille et on l’avait jamais fait avant en couple, on a donc aucune idée de quoi ça a l’air quand on est juste deux. On a une petite idée, mais pas plus! 

Après neuf mois sur la route, on commence à avoir une bonne idée de ce que représente voyager en vélo avec des enfants! Voici donc nos impressions ou si vous aimez mieux, les pour et les contre! 

Voyager en vélo, c’est…

– Bon pour se garder en forme! C’est évident! Pédaler renforce les muscles des cuisses et maintenir le guidon avec des sacoches c’est bon pour les muscles des bras. Soulever les sacoches pour les transporter jusqu’à la tente est aussi très bon pour se muscler les bras! On pratique aussi beaucoup son équilibre et sa flexibilité! Je vous le dis, on est plus en forme que jamais!

-Permet de voyager de façon économique. On ne connaît pas de meilleures façons de voyager à bas prix. Même avec un sac à dos, on doit prendre l’autobus et cela peut être assez coûteux. Quand on voyage en sac à dos, on peut aussi faire du pouce, mais avec trois enfants, on n’aimait mieux pas… Vraiment, le vélo est très bien pour les finances. Maintenant qu’on prend un peu plus l’autobus, on voit une différence sur le budget!

-Profiter du grand air plusieurs heures par jour et je n’y vois que des avantages! C’est sur que quand la température n’est pas favorable, c’est moins plaisant, mais ça fait en sorte qu’on apprécie encore plus la belle température. 

-Vivre avec le minimum et apprendre à se contenter de ce qu’on a. Se poser plus de questions du genre: a-t’on vraiment besoin de ceci ou de cela? Quand tu transportes tout ton matériel, tu es plus conscient de la valeur des objets! On a aussi pris un peu plus conscience de notre empreinte écologique. J’expliquerai pourquoi dans un prochain article!

-Comprendre l’importance de la communication! Facteur clé très important pour se rendre à bon port! Comme les enfants pédalent aussi, on se doit de les consulter pour l’itinéraire et les décisions à prendre. C’est un voyage en famille après tout! On apprend aussi à décoder le langage non-verbal plus rapidement, dont les signes de fatigue! Plusieurs soirs à se coucher trop tard ou trop de kilomètres dans une journée peut affecter le comportement des enfants! En décodant le langage non-verbal, on apprend à s’ajuster plus vite!

-Apprendre à être flexible et à s’adapter à toutes sortes de situations!

-Permet de réduire le temps passé devant un écran d’ordinateur ou de télévision et c’est pour nous une bonne chose!

Il y a aussi l’envers de la médaille. Voyager en vélo, c’est aussi…

-Être 24h/24h ensemble et avoir « parfois » besoin de se retrouver tout seul. Quand ça arrive, on peut aller aux toilettes, se réfugier derrière un livre ou aller prendre une petite marche. Heureusement, cela n’arrive pas si souvent que ça!

-Être épuisée à la fin d’une journée et ne pas avoir toujours le goût ou l’énergie de cuisiner! Déjà qu’il faut monter la tente et gonfler les matelas de sol! Une chance que nos enfants ne sont pas compliqués: un sandwich et des crudités et les voilà contents! D’où l’importance de ne pas faire de trop grosses journées de vélo! On s’est fait avoir quelques fois! 

-Se réveiller le matin, plus fatigués que la veille, à cause d’une mauvaise nuit de sommeil! Causes les plus probables: chien qui jappe, coq qui chante à toutes heures de la nuit, bataille de chats, coyotes qui hurlent, le vent qui veut arracher la toile de la tente, la musique trop forte d’un bar un peu trop près, un enfant qui a la gastro, un ou plusieurs enfants qui veulent aller à la toilette et qui on peut des serpents ou s’inquiéter parce que tu ne sais pas où tu vas dormir la prochaine nuit! Bref, une bonne nuit de sommeil est super important quand tu voyages en vélo! Mais ce n’est pas tout le temps possible!

-Être découragé à la simple vue d’une montée! Les pires côtes apparaissent toujours à la fin d’une journée, quand tu n’a plus d’énergie! Par contre, les enfants nous encouragent en disant qu’on va réussir, et ce, même si on doit pousser nos vélos. L’important est de la monter, peu importe la manière!

-Se sentir impuissant devant certaines situations, dont le nombre effarant de déchets observés sur le rebord des routes. Malheureusement, les photos que nous prenons ne dévoilent pas toujours la réalité que nous observons. Ces observations nous ont permis d’alimenter plusieurs discussions avec les enfants et d’augmenter notre niveau de conscience concernant la pollution et notre consommation. 

Voyager en vélo, c’est tout ça, mais c’est surtout…

-Rencontrer des gens merveilleux et généreux qui rendent l’expérience du voyage encore plus magnifique! Ces rencontres nous ont permis d’affirmer que la grande majorité des gens sont bons et ça fait changement des nouvelles que l’on voit à la télévision!

-Apprendre à faire confiance. Se faire confiance, faire confiance à ses enfants et à son amoureux, faire confiance que tout ira bien et que tout est pour le mieux, peu importe ce qui arrive!

-Découvrir une diversité de façons de vivre et de voir qu’il y a plusieurs façons d’être heureux! C’est aussi apprendre de l’expérience des gens rencontrés et se rendre compte que la vie s’est brillamment organisé pour que nous rencontrions ces gens!

-Vivre une expérience unique qui nous fait grandir et découvrir la personne que nous sommes! On apprend à mieux connaître ses points forts et ses faiblesses. On apprend l’importance d’être une famille unie! 

Je pourrais sûrement écrire encore plusieurs choses, mais l’essentiel est là! S’il y a d’autres familles qui ont le goût de tenter l’expérience, on espère que ces quelques lignes auront su vous convaincre encore plus! 

4 Comments

  1. c est tout simplement genial de vous suivre
    Vous etes une famille hors du commun et vos enfants seront riches de cette experience et changera le cours de leur vie et la votre aussi evidemment ´Votre retour sera assure et ne vous en inquieter pas
    Merci de tant de generosite
    Bonne route
    Une lectrice assidue

  2. Pingback: J’ai gagné un prix! | Scouich

  3. Yves Esclamadon

    Je suis en accord avec vous, j’ai en effet constaté moi même le problème des déchets qui jonchent le bord des routes. Peut importe l’endroit où je suis allé, l’humain est le même pour l’inconscience. Bien sûr il y a des endroits mieux que d’autres, mais en général c’est désolant. Merci d’en avoir fait la remarque.
    J’aime vous suivre et rêver encore de voyages.
    Bonne route.

  4. Bonjour à vous tous,
    Très bon article. J’aime bien l’aspect de la communication. Pour notre voyage en cyclo en famille cet été en hollande ce sera notre défi. Pas facile de voir les signes non verbaux pour papa…
    En passant, on ne m’a pas répondu sur le groupe voyage en famille pour savoir le meilleur cadenas à vélo à acheter . Vous qu’est ce que vous avez apporté pour les barrer? Bonne continuation!
    Marie Andrée

Comments are closed