Vivre le moment présent!

On en apprend des choses en voyageant. On peut apprendre les mêmes choses à la maison, mais on dirait que les apprentissages se font un peu plus vite quand on est à l’extérieur de notre zone de confort. En tout cas, c’est ce que l’on vit! À chaque jour, on découvre de nouveaux paysages, on rencontre de nouvelles personnes, on a des décisions à prendre sur l’itinéraire à suivre. Avec le tourbillon dans lequel on vit, on n’a pas le choix de faire comme les enfants: vivre le moment présent. Si on ne le fait pas, on passe à côté d’un million de petites choses. Quand on est devant un superbe paysage et qu’on n’arrête pas de penser à l’endroit où nous allons dormir (parce que nous n’avons aucune idée d’où nous allons dormir), on est en train de manquer quelque chose de magique. Depuis qu’on est parents, on s’est apercu que les enfants ont beaucoup de choses à nous apprendre. Depuis qu’on est en voyage à temps plein avec eux, c’est exponentiel!

Avez-vous déjà pris le temps d’observer un jeune enfant en train de jouer? Les enfants sont fascinants! L’enfant qui est en train de jouer est l’exemple parfait de quelqu’un qui vit le moment présent. Pendant qu’il joue, il ne pense pas au passé. Pendant qu’il joue, il ne pense pas au futur. Il joue tout simplement. Il se donne corps et âme dans ce qu’il fait, sans se soucier du temps qui passe, sans se demander si ce qu’il fait est correct ou non. Quand on vieillit, on perd malheureusement cette belle faculté de profiter du moment présent. On souhaite ardemment la retrouver, mais on ne sait pas trop comment faire. On se dit qu’on est trop pressé, trop occupé. On rêve qu’on pourra prendre le temps plus tard, quand on aura accompli tout ce qu’on a à faire. C’est là que l’on se trompe. Comme les enfants le font si bien, le moment présent doit se vivre dans tous les moments de la journée, de la semaine ou du mois. Le moment présent n’attend pas, il passe tout simplement.

On doit apprendre à profiter de tous les moments, même ceux qui peuvent paraître moins agréable. Tous ce que nous faisons devraient mériter toute notre attention. Même faire la vaisselle et vider la poubelle. Pendant qu’on fait la vaisselle, on peut apprendre à ressentir l’eau chaude sur nos mains, on peut prendre le temps de regarder par la fenêtre au loin ou tout simplement profiter de ce moment pour jaser avec son conjoint. Apprendre à vivre le moment présent dans les petites tâches du quotidien nous aidera à apprendre à le faire pour tout ce que nous vivons. Ce qui est pourtant simple et naturel chez l’enfant demande un peu de pratique pour les adultes que nous sommes. On a perdu cette faculté. Il n’en tient qu’à nous de la retrouver. Chaque fois que vous êtes en train de faire quelque chose et que vous surprenez votre inconscient qui flotte ailleurs, qui est à des kilomètres du lieu où vous vous trouvez, vous devez rappeler votre inconscient à l’ordre. Par exemple, si vous êtes en train de lire et que vous vous mettez à penser à l’épicerie à faire, vous devez dire à cette pensée de s’en aller. Une fois qu’elle sera partie, vous pourrez vous concentrer sur votre activité et vivre le moment présent. Un moment de lecture interrompu par toutes sortes de pensées n’a rien de plaisant. Vivre le moment présent permet de retrouver du plaisir et de la joie dans ce que nous faisons. Comme la joie des enfants en train de jouer avec leurs jouets préférés. Je sais que cela demande un peu de pratique au début, mais plus vous y penserez, plus cela deviendra un réflexe de profiter du moment présent.

Une chose qui aide beaucoup à mon avis est de planifier sa semaine et ses journées. Si on sait exactement quand on va faire telle ou telle chose, il est plus facile de vivre le moment présent. Une bonne planification aide à éliminer le stress concernant le futur. J’ai lu une citation dernièrement et je voulais vous la partager. La citation disait ceci: « les gens qui vivent dans le passé sont plus susceptibles de devenir dépressifs, les gens qui vivent dans le futur sont plus susceptibles de devenir anxieux et les gens qui vivent dans le présent sont plus susceptibles d’être zen. On a beaucoup à apprendre des enfants selon moi! J’espère que vous avez lu ce texte en étant capable de vivre le moment présent! Un moment d’inspiration juste pour vous!

Durant notre voyage, notre défi est de réussir à profiter de chaque moment même si on ne peut pas planifier tout à l’avance comme quand on était à la maison. On ne peut pas planifier tous les endroits où nous dormirons, nous devons faire confiance à la vie et c’est un des plus gros apprentissages que nous sommes en train de faire. Profiter de chaque instant tout en faisant confiance! On planifie donc tout ce qui est possible et pour le reste, on lâche prise!

Sur ce, je vais aller continuer de profiter de ce que la vie nous réserve!

La gang de 10Pieds sur Terre!

IMG_4052.JPG

IMG_3596.JPG

DSCN0938.JPG


2 Comments

  1. Je vous admire. Depuis que je suis retraité, quatre ans maintenant, j’ai fait quelques 23 000 kilomètres de cyclotouriste, « full autonome », en Amérique du nord et en Europe. Parfois seul, parfois avec mon cousin. Je sais très bien ce que signifie sortir de sa zone de confort. Je sais également ce que c’est de se déplacer sans savoir ou sera le coucher. Vous, vous voyagez avec vos jeunes enfants. Quel défi. Également, on m’a souvent dit qu’on admirait ce que je faisais. Mais ce que vous faites est une coche plus haut. Je vous admire et bonne route.
    Marc Robert
    Sherbrooke

    • Guillaume Simard

      Merci beaucoup Marc pour ce beau commentaire! Même si on sait qu’on fait la bonne chose, c’est toujours encourageant de sentir le support de gens qui ont déjà voyagé comme nous le faisons! Merci de nous suivre!

Comments are closed