On parle de nous!

LA TRIBUNE

C’est un drôle de feeling de se voir la binette sur la première page du journal que mon père lit depuis que je suis toute petite! Et les enfants qui n’arrêtent pas de dire que nous sommes des vedettes. C’est vraiment comique! On avait déjà parlé de nous dans le Papotin (journal local de Marbleton) au mois d’avril, mais là, comme il reste seulement 14 jours avant notre départ, notre aventure suscite de plus en plus d’intérêts au niveau des médias.

Et oui, il reste seulement 14 jours pour finaliser tout nos préparatifs. En gros, il reste à terminer de remplir les sacoches, tester les vélos et faire les ajustements, aller faire un tour chez le dentiste et la coiffeuse, finaliser l’itinéraire… 14 jours qui seront bien remplis je peux vous l’assurer!

Grâce à l’article paru dans La Tribune du samedi 31 mai, nous avons été approché par le Téléjournal Estrie. On devrait les rencontrer sous peu pour un reportage sur notre projet! Pour des gens comme nous, ça fait beaucoup d’attention médiatique en peu de temps! En même temps, c’est un peu ce que nous voulons: se faire connaître et inspirer les gens à vivre leurs rêves les plus fous! Une bonne façon d’y parvenir sera de faire une web-série à partir de nos aventures. L’idée est là, il ne reste qu’à accumuler un peu de contenu.

Voici donc sans plus tarder l’article et le vidéo paru dans La Tribune

La gang de 10 Pieds sur Terre!

 

La Tribune > Estrie et Régions > À la conquête du monde à vélo
Publié le 31 mai 2014 à 19h04 | Mis à jour à 19h04
À la conquête du monde à vélo

Isabelle Pion

La Tribune
(Marbleton) Leur prochain voyage, Isabelle Bibeau et Guillaume Simard le préparent depuis au moins un an. Et pour cause : le couple et ses trois enfants âgés de cinq à neuf ans quitteront Marbleton à la mi-juin pour sillonner la planète à vélo.

«On a toujours aimé voyager. Beaucoup de choses ont fait en sorte qu’on n’a pas voyagé (autant qu’on aurait voulu) : les études universitaires, les dettes après les études, la maison (…) On a vite embarqué dans le quotidien, ce qui a fait qu’on n’a pas voyagé à notre goût. Après on a voyagé du mieux qu’on pouvait (…) On a toujours pris des décisions en fonction de voyager le plus possible», raconte Isabelle Bibeau, une ancienne enseignante qui se consacre à l’éducation de ses enfants.

Le couple a vendu sa maison, s’est ensuite installé en appartement pour finalement s’installer temporairement avec toute sa tribu chez le père d’Isabelle, avant le grand départ. Il s’apprête à vendre sa voiture et d’autres items dont il souhaite se départir.

Ses décisions, le couple les prend en fonction de voir du pays. Ainsi, raconte Guillaume Simard, un chargé de projet dont le contrat venait à échéance, le couple n’a qu’une voiture depuis longtemps. Guillaume privilégiait aussi le vélo pour se rendre au boulot.

Le grand départ est prévu pour la mi-juin. La famille se dirigera vers l’Ontario, les États-Unis et l’Amérique du Sud. Elle souhaite ensuite voir l’Europe, l’Afrique du Nord, l’Asie, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, puis revenir au Canada en passant par Vancouver.

Opter pour le vélo s’avère une option plus économique pour toute la famille.

On peut déjà suivre les préparatifs de la famille sur son site «10 pieds sur terre». Le couple se promet d’alimenter sa page Facebook et son blogue au cours du périple. Le couple pense partir trois ans, mais la durée du périple pourrait varier. «Ce sera peut-être moins, peut-être plus, selon ce que la vie nous réservera», note Isabelle.

«On est très conscients que ce voyage demandera beaucoup d’efforts physiques de la part de tout le monde, dont les enfants. Pour nous, il est évident que ce périple se fera au rythme des enfants. On oublie les journées folles de 100 km par jour et c’est pour cela que nous avons prévu rouler 3 ans! À vélo, c’est beaucoup plus lent qu’en voiture ou en roulotte. Notre moyenne journalière tournera autour de 30 à 50 km par jour, 50 km étant une très bonne journée sur le plat! On va aussi se permettre des pauses pour prendre le temps de visiter un coin de pays, prendre le temps de rencontrer des gens et prendre le temps de se reposer», explique Isabelle. La famille n’a pas prévu de retour au pays dans l’intervalle, mais elle n’exclut pas cette possibilité selon les circonstances.

Le groupe part avec du matériel qui doit être contenu dans une dizaine de sacoches de vélo : tente, réchaud, etc. L’objectif est d’être autonome.

Et le budget, dans tout ça? Le couple évalue qu’environ 130 000 $ seront nécessaires pour réaliser ce périple. Il n’a pas toute cette somme, alors plusieurs options sont sur la table, comme celles de faire du woofing. Le woofing permet de visiter un pays en travaillant à un endroit, en échange d’un toit.

Comment les gens réagissent lorsqu’ils apprennent que toute la famille s’apprête à faire le tour du monde en vélo? En général, il y a deux sortes de réactions. «Les étrangers trouvent ça super, ils trouvent que c’est une belle expérience», lance Isabelle. La famille, pour sa part, tout en adhérant au projet, a tout de même certaines inquiétudes.

Qu’en est-il de l’école? Laurent a cinq ans, Norah, sept ans et Béatrice, neuf ans. Ce ne sera plus l’école à la maison comme la famille l’a connue jusqu’ici, mais sur la route. La scolarisation, par exemple, pourrait être concentrée principalement dans les périodes de pause, quand la famille s’installera au même endroit pour un petit bout de temps. L’utilisation de la tablette numérique sera très pratique.

***

Pour suivre les péripéties de la famille : http://10piedssurterre.org

Nos lecteurs pourront également suivre les péripéties de la famille Simard au cours des prochains mois dans nos pages : La Tribune gardera contact avec elle et rapportera des nouvelles de son périple.

5 Comments

  1. Bravo à vous 5!
    Ce sera excitant de vous suivre.
    Je vous admire!
    Bonne route et prudence!

  2. On est avec vous, vous êtes 10 petits pieds de BRAVES!! Bon voyage 🙂

  3. Jean-Martin Lussier

    Vous êtes géniaux! On est aussi une famille de voyageurs et cyclotouristes, mais on est des petits joueurs si on se compare à vous autres! On va vous suivre! Amusez-vous bien!

  4. Brijit Bergeron

    Go habs go la famille !! Profitez de la vie au maximum .. peut importe ce qui vous attend vous en ressortirez gagnants .. Quelle belle complicité familiale .. Vous représenter la fierté Québécoise .. BRAVO !!!

  5. Bravo la famille de 10 pieds sur terre!
    On vous suit dans vos exploits!

Comments are closed