Mineurs et vaccinės

Ouf! Pas facile d’écrire avec trois enfants à la maison. C’est pas les sujets qui manquent pourtant, c’est plutôt un manque de temps… ou d’organisation. Le plus difficile est de rester inspirée quand ça fait 3-4 fois que les enfants me demandent de remplir les fusils à eau ou que le téléphone sonne sans arrêt! Le soir serait une bonne période, mais c’est l’énergie qui n’est plus au rendez-vous. Combiner inspiration, énergie et temps est une gymnastique qui me demande encore beaucoup de pratique.

On est présentement au parc, l’énergie et l’inspiration sont là. Pour les enfants, je gère comme je peux. Par contre, pour la température, on repassera! Il fait assez chaud, il ne pleut pas (assez extraordinaire ces temps-ci), mais il vente à écorner les bœufs. Il paraît qu’on ne peut pas tout avoir! Je vais donc faire avec le vent et écrire quand même.

Comme on m’a souvent posé la question ces derniers temps, je me suis dit que ce serait une bonne idée de clarifier la date de notre départ! Au début, on avait l’idée de partir dans les premiers jours de juin. Mais comme on n’a pas de billets d’avion à acheter, on est libre de partir quand on veut. Pour toutes sortes de raisons, il se peut que nous partions seulement à la mi-juin. On sera plus fixé d’ici la fin du mois de mai. Je vous tiens au courant, c’est promis!

Une des raisons qui pourraient retarder notre départ est que la liste de choses à faire s’allonge de jour en jour. Les vaccins font partis des trucs à ne pas pas oublier avant le départ. Parlant de vaccins…

La prise des vaccins aura nécessité 3 rendez-vous en tout à la clinique du voyageur de Sherbrooke. Au premier rendez-vous, j’y étais avec toute la famille et la rencontre s’est assez bien déroulé. Bon, j’avoue que c’était un peu long pour les enfants d’attendre que le médecin nous donne toutes les recommandations nécessaires, mais ils ont bien fait ça! Ensuite, tout le monde a rencontré l’infirmière et a reçu ses vaccins ( 2 pour les parents et 3 pour les enfants). Je crois que le pire bout a été le moment de la facturation! Farce à part, c’est pas donné les visites dans ce genre de clinique, il est impératif de le prévoir au budget.

C’est la deuxième rencontre qui m’a donné le plus de fil à retordre! Le papa ne pouvait pas y être. Pas de problèmes, j’ai demandé à ma mère de m’accompagner en me disant qu’elle pourrait rester avec les enfants pendant que j’en accompagne un pour ses vaccins. Mon idée de départ était super géniale. Le seul hic est que j’ai oublié de le faire! Après la rencontre avec le médecin, on est tous entré dans le bureau de l’infirmière et c’est là que le fun a commencé.

Parlant de fun, je dois tenir mon iPad tellement il vente dehors! Finalement, les enfants me disent que ce serait mieux de retourner à la maison. C’est vrai que le sable dans les yeux, c’est pas super agréable. Après une petite pause, je suis de retour pour finir mon histoire de vaccins.

Norah a voulu passé la première pour en finir au plus vite. Je me suis dit: « Super, ça va être réglé pour elle »!
Il faut dire que ça faisait presque 2 semaines que j’essayais de la rassurer soir après soir tellement elle angoissait!

Une fois installée sur le lit dans le bureau de l’infirmière, elle change d’idée…ça augurait mal! Béatrice décide donc d’y aller et cela se passe bien. Ensuite, retour de Norah sur le lit. Pauvre petite chouette, elle est paniquée et je dois l’aider à se calmer le temps que l’infirmière lui fasse la première injection. Elle n’a pas voulu faire le deuxième vaccin tout de suite.

Je lui dit: « ok, maman va y aller d’abord ». J’espérais donner un peu l’exemple! Après mon vaccin, retour de Norah sur le lit. J’avais un peu l’impression de jouer à la chaise musicale…sauf que dans un bureau d’infirmière, c’est pas aussi amusant! Bon, finalement le deuxième vaccin est donné, suivi du pansement et de la glace car il paraît que c’était très souffrant.

Viens ensuite le tour du dernier. J’avais pas trop aimé le jeu de la chaise musicale, mais c’était rien comparé à ce qui m’attendait! Les enfants apprennent beaucoup de comportements par imitation et même si je connais déjà le concept, Laurent a voulu me le rappeler cet après-midi là. Il avait vu sa sœur avoir peur et il a fait exactement comme elle. Pire, il n’a même pas voulu s’asseoir sur le lit. Quand il a vu que c’était son tour, il s’est mis à vouloir se sauver du bureau. Je devais tenir la porte fermée en essayant de le convaincre que c’était pas si pire que ça.

Tout d’un coup, je me retrouvais devant un enfant apeuré comme un animal pris au piège. En plus de me sentir comme une mère  » pas fine » de l’obliger à se faire vacciner, je sentais les yeux de l’infirmière dans mon dos qui devait se dire: « mais quels enfants? » Elle m’a répété qu’elle était habituée à ce genre de scènes, mais même à ça, j’aurais voulu disparaître.

20140514-211853.jpg

C’est là que je me suis rappelé pourquoi j’avais demandé à ma mère de venir avec moi. Trop tard, le mal était fait. Laurent était incontrôlable et répétait sans arrêt: « J’veux mon toutou de naissance »! Le problème est que le toutou était à 40 minutes de voiture. Ma mère et l’infirmière essayaient de le convaincre et moi je ne savais plus quoi faire, trop déchirée par en dedans. Finalement, j’ai fait ce que l’infirmière m’a dit: le maintenir fermement le temps qu’elle fasse les piqûres. Je l’ai serré fort dans mes bras en priant qu’il ne m’en veuille pas trop…

En tout cas, je peux vous dire que j’ai eu chaud durant ce rendez-vous. J’ai passé par toutes sortes d’émotions et je me suis promis que la prochaine fois, car il y aura une troisième rencontre, mon conjoint serait avec moi. Ah oui, ce sera aussi un enfant à la fois dans le bureau et je ne parlerai pas d’avance de la date du rendez-vous. Et ne pas oublier le fameux toutou… Je suis d’accord qu’il faut préparer mentalement les enfants mais là, il y a des limites! J’ai bien appris ma leçon.

Savez-vous quoi? 5 minutes après ses vaccins, Laurent courait partout et avait le « gros sourire dans la face ». Disons que pour moi, les vaccins ne sont pas ma tasse de thé. Même si je sais que c’est un mal nécessaire pour partir en voyage, j’ai quand même hâte que ce soit terminé!

À bientôt!

La gang de 10 Pieds sur Terre

Comments are closed