Maman, j’ai faim!

Avec 3 repas par jour et autant de collations, on peut dire que la question » qu’est-ce qu’on mange ?  » revient souvent. Voyager en vélo apporte beaucoup de liberté, mais en ce qui concerne la nourriture, cela demande des changements dans nos habitudes! On a déjà voyagé en roulotte et cela était plus facile pour la nourriture. On pouvait stocker pour 4-5 jours et cuisiner des repas semblables à ceux de la maison.

En vélo, point de frigo!
En vélo, tu manges pas trop!
En vélo, tu vas à l’épicerie souvent!
En vélo, tu grignotes tout le temps!

On doit donc transporter de la nourriture sèche pour une journée ou deux, prévoir l’itinéraire selon les épiceries et s’assurer d’avoir suffisamment de collations pour tout le monde! Faut aussi penser qu’on pédale en moyenne 30 km par jour, on dépense donc beaucoup d’énergie! On s’est rendu compte que les enfants ont plus d’appétit qu’avant et il rechigne beaucoup moins sur les repas présentés!

Quand on est invité à manger chez les gens, on apprécie tous un bon repas chaud! Mais comme la route est remplie de surprises, il faut toujours avoir des réserves « au cas où ». Dans ces cas-là, des pâtes et du riz font toujours de bon dépanneur pour les soupers. Pour les dîners, on mange plus style « pic-nic »: du pain pita ou naan, du fromage, des crudités, des noix, des fruits… Pour les déjeuners, le menu est assez simple :du gruau avec des fruits séchés et noix ou un pita tartiné de Nutella avec une banane à l’intérieur. On roule le tout et on croirait qu’on mange une crêpe banane-choco de chez Cora! (avec beaucoup d’imagination!!)

Pour le transport de la nourriture, on a une glacière qui permet de garder un peu au frais les fruits et légumes. Nous avons un sac étanche qui peut aller dans un arbre, pour éviter de mauvaises surprises (raton-laveurs et ours)! Pour certains fruits, on s’est rendu compte qu’il est mieux de les garder dans nos sacoches de guidon. Les bananes n’apprécient pas beaucoup être écrasés quand on appuie le vélo contre un arbre…elles deviennent parfaites pour faire des muffins…

Framboise

Dans nos sacoches, on tient aussi en réserve des shakes et des collations protéinées Usana. On a commencé à les utiliser au début du voyage et c’est pratique quand on est pris à manger sur le bord de la route (quand les enfants ont faim, on n’est pas toujours dans un parc avec une table à pique-nique!!). Un peu d’eau, la poudre Usana, on mélange et c’est prêt! C’est rempli de protéines et de vitamines et c’est beaucoup mieux qu’un Mcdo sur le pouce! On a testé une poutine dans le coin de Trois-Rivières et c’est pas une bonne idée quand on a encore du vélo à faire!!!

Isa-usana

En après-midi, les collations protéinées nous permettent de pédaler jusqu’à ce qu’on arrive à destination. Ah oui, on a aussi commencé à prendre les vitamines Usana, autant les enfants que les adultes. C’est le côté paradoxal du voyage en vélo, on voudrait bien manger, mais c’est pas toujours possible… C’est là que Usana nous donne un bon coup de pouce en nous assurant de fournir les vitamines que nos corps ont besoin! Et quand on a su que plusieurs athlètes (dont Eugénie Bouchard) font confiance à Usana, on sait dit: »pourquoi pas nous? »

Voilà un peu comment on se débrouille pour la nourriture! C’est un sujet constant de préoccupations, mais pour l’instant, ça va assez bien! Bon, j’entends la fameuse question:  » qu’est-ce qu’on mange? »

Ah oui, on a mis le site à jour (la longue pause à Toronto nous a permis de le faire!). Les pages Médias, Photos et Itinéraire ont du nouveau!

La gang de 10 Pieds sur Terre!
Xxx

2 Comments

  1. Bonjour,

    J’ai déjà fait 10 jours de vélo-camping à un endroit où on ne pouvait se fier de trouver des épiceries et encore moins des restos. Donc 10 jours de nourriture sèche à trainer! Du jerky maison, c’est excellent 🙂

    Notre sandwich au Tim Hortons était un vrai délice.
    Et le seul repas frais qu’on a cuisiné, ça a été avec des pétoncles fraiches. Le paradis, vous dites!

    Juste pour vous dire que quand vous serez tannés du gruau et des noix, rappelez-vous que je sympathise avec vous!

    Sophie

  2. Pour manger un peu frais le matin, le yogourt acheté la veille peut survivre très facilement à une nuit hors du frigo, surtout avec les nuits plus fraîches de l’automne. C’est si bon avec des muesli et ça nourrit pour l’avant-midi de pédalage!

Comments are closed