Les chroniques d’une maman voyageuse: et le couple dans tout ça?

Qu’est-ce que ça fait une maman voyageuse quand tout le monde dort et qu’elle ne réussit pas à fermer l’œil? Ça écrit son prochain article. On s’entend que dans une tente, avec quatre personnes qui dorment, il n’y a pas grand chose à faire, alors voilà!

Avant même le jour du départ, il m’est arrivé de me faire poser la fameuse question! Et depuis que nous sommes partis, cette question revient de temps à autre, comme pour venir me hanter:

« Mais comment arrivez-vous à avoir du temps de couple »???

« Du temps de couple, c’est quoi ça? », que je réponds à la blague. Je dis à la blague parce que je crois que ça prend une bonne dose d’humour dans le couple pour réussir à « passer cette période creuse ».

Partir en voyage pour une longue durée, c’est un peu comme quand on décide de fonder une famille, on ne le fait pas en pensant que ça va resserrer les liens du couple. Il faut que le couple soit solide à la base avant de prendre ce genre de décision. Remarquez que je suis peut-être dans le champ! Ha ha ha, ce n’est que mon opinion!

Avant qu’on parte, je répondais aux gens qu’on était prêt pour trois ans d’abstinence. Mon chum me regardait avec des yeux qui voulaient dire: » es-tu sérieuse? » Je ne l’étais pas vraiment, mais en même temps, il faut s’attendre à une baisse! Quand tu décides de faire un tour du monde en famille, cela veut dire en famille, pas en couple! Ça veut donc dire que tu dois être prêt à « sacrifier » un peu ta vie de couple. En fait, tu dois être prêt à trouver des façons différente de vivre ta vie de couple. De toute façon, après trois enfants et 14 ans de vie commune, on s’entend qu’on est loin de la période batifole des débuts! Mais encore vous direz! C’est un peu comme quand on a un nouveau-né à la maison: pas le temps, trop de choses à penser, trop fatigué (après 40km de vélo tous les jours, vous me direz si vous pensez à la chose?)…

Une fois la routine du voyage installée, on peut commencer à faire preuve d’ingéniosité! Pour ce qui est des moments tout seul entre nous, on les prends à des moments différents. À la maison, on attendait que les enfants soient couchés et hop, l’affaire était dans le sac. En voyage, c’est différent. Par exemple, on utilise les pauses au parc pour avoir du temps pour se parler pendant que les enfants jouent. Parce qu’on a aussi besoin de temps pour discuter pour la planification: où on va dormir, quelles activités on veut faire…

C’est sûr que quand on dort chez des gens ou à l’hôtel et qu’on a accès à une chambre privée, ça aide un peu! Par contre, si les hôtes nous suggèrent fortement de prendre du temps pour nous pendant qu’ils vont s’occuper des enfants, c’est une autre affaire! Comprenez moi bien, ces affaires là sont privées, j’ai pas vraiment envie que tout le monde sache le moment exact…ha ha ha! Même si c’est bien intentionné, ça n’a pas l’effet escompté dans mon cas!

Dans la tente, quand il y a toujours un enfant qui veut dormir entre nous deux, ça complique les choses! En plus, il n’est pas rare qu’on s’endorme tous en même temps ou qu’un des deux parents s’endorme avant les enfants! Je me vois mal dire aux enfants: »vite, couchez-vous, on veut de l’intimité ».

Je ne dis pas que c’est facile ou impossible, mais ça demande certains changements! Il est important que la vie de couple reste présente, même durant un long voyage! C’est même impératif! Comme je dis à mes enfants: pas de couple, pas de famille! Et ils comprennent que papa et maman ont besoin d’avoir des moment seuls pour parler. Par exemple, aujourd’hui, on a pris des marches dans le camping pendant que les enfants jouaient à la table de pique-nique de notre terrain (on les avait à l’œil). Ce petit moment ensemble nous a permis de nous parler, de s’informer si l’autre va bien, comment il se sent, etc… Ça peut paraître anodin pour certains, mais se donner des « bisous » et de se dire des mots doux est une façon de conserver l’intimité du couple, même devant les enfants!

Voilà, je ne vous donnerai pas de détails croustillants (ce n’est pas le but de mon article), désolée! Mais je finirais en vous disant que beaucoup d’ingéniosité, d’humour et de communication, voilà qui aide bien à surmonter ce manque d’intimité! En attendant que ça revienne, on profite des nombreux moments en famille! C’est un peu pour ça qu’on est parti en tour du monde en famille!

IMG_1407.JPG

2 Comments

  1. Michèle Pépin

    Merveilleux. Très beau texte et qui peut s’adapter à bien des situations. Nous vous suivons et vous êtes incroyables. À bientôt et bonne route.

    • Guillaume Simard

      Merci Michèle de nous suivre!

      Nous apprécions toujours de lire les commentaires!

      Ça encourage à écrire!

      Au plaisir!

Comments are closed