Ces ondes négatives qui brouillent les cartes…

Comment dire? On a tous des journées qui sont moins bonnes…des journées ou on a le moral un peu dans les talons… Même si on est en plein dans les préparatifs pour une extraordinaire aventure, il arrive à l’occasion d’avoir des moments plus difficiles. Des moments de doute, de crainte, de questionnements… Ces moments sont souvent exacerbés quand on discute avec des gens qui ont des peurs, des blocages, des visions étroites.

À première vue, quand on parle de gros projet comme partir autour du monde en famille, les gens disent : Wow, c’est donc ben trippant, les enfants vont beaucoup apprendre, mais… Car il ne faut pas s’en cacher, il y a souvent un mais. Il n’est pas toujours dit clairement, mais on le sent dans le non-verbal, dans les questions que l’on nous pose ou dans l’éloignement de certaines personnes. Certaines personnes nous posent des questions par curiosité et c’est super. Par contre, d’autres questions cachent les peurs et les craintes des gens. Au début, on répond poliment à toutes les questions, mais quelquefois, les craintes des autres viennent nous empoisonner. À trop forte dose, les craintes des gens réussissent même à nous faire douter. Il faut être vraiment très solide quand on décide de parler d’un grand projet autour de nous. Et même quand on l’est, il nous arrive d’avoir des instants de doute et c’est de cela dont je veux vous parler aujourd’hui!

Nous avons beaucoup travaillé pour monter un dossier de commandites étoffé qui explique en détail notre projet avec le budget et le matériel que nous auront besoin durant les 3 prochaines années. Il n’est pas évident de faire ce genre de document quand c’est la première fois!! On pense que nous avons fait un bon boulot et nous sommes prêts à remettre notre dossier de commandites aux gens que nous avons ciblés. Seulement, on se demande…on n’est pas associé à une cause en particulier…on ne prévoit pas relever un record mondial et on ne prévoit pas relever des défis exceptionnels comme grimper le Kilimandjaro ou le mont Everest. Est-ce que cela veut dire que notre projet a moins de valeur qu’un autre?? Est-ce qu’il aura moins de valeur aux yeux des commanditaires? C’est ce que nous ressentons dans les propos des gens des fois…

Dans ces cas-là, nous avons deux choix et ils sont très simples. Soit nous nous laissons abattre par ce genre de commentaires, on baisse les bras et on abandonne notre rêve. Soit on décide de ne pas se laisser affecter par les propos négatifs que l’on entend et on fonce quand même. Devinez ce que nous avons choisi?? Et oui, une fois le moment désagréable du doute passé, nous avons décidé de nous raccrocher à nos convictions et à nos rêves.

 En gros, c’est pas compliqué, il faut se faire confiance et arrêter d’écouter tout ce que les gens nous disent (bon, on peut les écouter un peu, mais pas trop!!). En fait, nous avons tous notre vérité, selon notre vision de la vie. Ma vérité est bonne pour moi et votre vérité est bonne pour vous! Ne perdez votre temps à convaincre les autres, il est trop précieux. Par contre, il ne faut pas perdre de vue notre vérité. Ceci étant dit, peu importe les raisons qui motivent votre projet de voyage ou votre rêve, ces raisons vous appartiennent et ont de la valeur pour vous et c’est tout ce qui compte.

 Pour ce qui est des commanditaires, nous ferons tout notre possible pour démontrer la valeur de notre projet. Ensuite, comme on dit, ce ne sera plus entre nos mains, donc…faudra attendre!! Et si ça ne fonctionne pas, on va partir quand même, car on y croit assez et que c’est ce que nous voulons le plus! Voyager, vivre notre rêve au rythme de la nature et des enfants, apprendre à connaître d’autres gens et se connaître mieux par le fait même. Voilà pour nous d’excellentes raisons de réaliser notre rêve!!!

La gang de 10 Pieds sur Terre!

 



 





 

2 Comments

  1. Bonjour la famille!

    Je crois que ce n’est pas nécessaire de pédaler pour une cause sociale ou un exploit pour réussir à obtenir des commanditaires. Je suis une très grande lectrice de blog de voyage à vélo et aussi une cyclo-touriste. Quand est venu le temps de renouveler mon équipement, j’ai suivi les conseils de gens qui sont sur la route comme vous allez le faire. En tenant un blog, vous avez de l’influence sur les achats futurs de vos lecteurs. C’est cette partie qui va intéresser les gens d’affaires. Attention toutefois si vous faites des évaluations d’équipements: il faut rester honnêtes et ne pas être complaisants envers les fournisseurs du produit si c’est vraiment pas bon. La crédibilité est importante.
    Côté exploit, avoir le courage de partir avec plusieurs enfants, s’en est déjà un! Je crois toutefois que c’est réalisable et que ce sera très formateur pour toute la famille. Vous avez raison de vous accrocher à votre rêve. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les gens sont réticents devant un projet comme celui-ci. Celle que je connais le plus est l’ignorance. Ils ne savent pas à quel point la vie sur la route peut être agréable et qu’au fond ce n’est pas si compliqué quand on est bien organisé.
    Lâchez-pas!!! J’ai hâte de vous lire sur la route!

    • Guillaume Simard

      Merci beaucoup Andrée pour ton commentaire!! Cela fait du bien de te lire, surtout sachant ton expérience en vélo! Finalement, comme je disais dans mon post, on a décidé qu’on n’avait pas besoin de cause sociale pour partir ou pour aller voir des commanditaires. Nous trouvons que notre projet a beaucoup de valeur et c’est ce qui compte!! Merci pour les conseils, on va s’en souvenir!! Une fois que la neige va être fondu, on va pouvoir se remettre à pédaler pour pratiquer la troupe! Isabelle

Comments are closed